Violoncelle

Le répertoire baroque pour toute l’Europe des XVIIè et XVIIIè siècles foisonne de pièces ainsi que de recueils de transcriptions d’opéra, pour toutes les petites formations imaginables pour les instruments prépondérants en ces temps : Flûte, Violon, Violoncelle, Clavecin.

Voici quelques exemples de pièces allemandes de  J.S. Bach  – les  « Suites a Violoncello Solo » –  Sonates pour viole et clavecin transcrites au violoncelle, mais aussi de nombreuses Sonates pour flûte, clavecin et/ou violoncelle des compositeurs G.F. Händel, Telemann, Quanz, C.P.E. Bach etc…

Les compositeurs italiens tels Vivaldi, Scarlatti, Strozzi, Caccini, Geminiani ou Pergolesi nous offrent également de nombreux programmes de concert.

Là une série de pièces françaises épicuriennes aux titres évocateurs, regroupées par thème par les plus prestigieux compositeurs français du 18ème siecle : F. Couperin, Charpentier, Lully, Marais Rameau etc…

La période classique offre, surtout en Autriche et en Allemagne, notamment pour le pianoforte avec d’autres instruments, de nombreuses Sonates, Trios, Quatuors à cordes ou avec flûte à cinq clés, Quintettes avec clarinette et autres. Le répertoire s’articule principalement autour des compositeurs J. Haydn, W.A. Mozart et L.v. Beethoven, Gluck, Stamitz, pleyel, Boccherini, Chevalier de St Georges, Cimarosa etc…

Le XIXè siècle romantique donne des partitions pour ensembles du même type qu’à la période classique : Sonates, Trios, Quartettes, Quintettes. F. Schubert, F. Mendelssohn, R. et C. Schumann, F. Chopin, J. Strauss, J. Brahms, G. Mahler, G. Fauré, C. Frank, C. Debussy, G. Rossini, P.I. Tshaïkowsky, et Borodine en sont les principaux acteurs.

 

Publicités