Musique électronique

Le «Teknoballet» créé pour Monte-Carlo est parvenu à une fusion en direct entre les ravers, les créatures de l’orchestre et celle du paysage «danse contemporaine ». Les rythmes de percussion archaïque correspondent aux structures de la musique électronique, dit l’inventeur du ‘Teknoballet’, Vincent Malgrange, pseudonyme Vinzma.

Cependant, l’identité culturelle de la scène techno n’est ni socialement ni sur le plan ethnique décidée. Elle sort de nulle part et est né en grande partie sur la piste de danse. Là, l’annonce personnelle qui marche avec ce à quoi les noceurs s’identifient se créé et se raffine. De semaine en semaine, la danse contribuera décisivement au développement de plus en plus haut de la culture classée techno.

Thomas Hahn, magazine Ballettanz International.

Publicités